Home » Services » En Suisse, divorcer est devenu simple (à condition d’être d’accord pour) !

En Suisse, divorcer est devenu simple (à condition d’être d’accord pour) !

Divorcer en Suisse sans prise de tête grâce au « consentement mutuel ! »

Source : divorce.ch

Le saviez-vous ? Pour peu que l’un d’entre vous y réside, il vous est possible de divorcer en Suisse, même si vous avez été mariés ailleurs. Et peu importe votre nationalité ! (Par contre, deux époux suisses résidant à l’étranger ne peuvent passer par un tribunal suisse – sauf exception rares. De plus, attention, le tribunal suisse ne sera pas compétent pour décider du sort post-divorce d’enfants habituellement domiciliés à l’étranger).

Le « consentement mutuel »

Pour qui souhaite divorcer « sans prise de tête », vite et à moindre coût, le divorce suisse à l’amiable est avantageux. En effet, les couples qui souhaitent divorcer d’un commun accord en Suisse peuvent bénéficier de la procédure simplifiée du « consentement mutuel » introduite en l’an 2000. Cette procédure qui ne cherche pas du tout à déterminer qui des deux est responsable du divorce, se focalise exclusivement sur ce qui se passera une fois le divorce prononcé. Cela évite les invectives et autres règlements de compte psycho-émotionnels, et « oblige » les deux membres du couple à s’accorder sur des questions factuelles de base (Qui gardera le domicile conjugal, le chien, la télé ? Comment seront répartis les biens ? Etc !).

Un divorce si simple qu’on peut quasiment le faire en ligne…

Cette procédure est si standardisée que les couples peuvent constituer leur dossier sans l’aide d’un avocat ! S’ils en doutent, le site divorce.ch (https://divorce.ch/) leur permettra de remplir leur convention de divorce suisse avec succès (voir ici), même s’ils sont des enfants ! En trois mois tout peut être bouclé !

Encore quelques points de désaccord pour votre divorce à Genève ? Pensez à la médiation.

Source : www.divorce.ch

Posted in Services

Comments are closed.