Archives de catégorie : Loisir

Les facteurs à prendre en compte avant d’acheter une scie sauteuse

Voilà, c’est parti pour nos 8 meilleurs avis sur les scies sauteuses. Vous savez maintenant quelles scies sauteuses à vendre vous devez prendre en considération lorsque vous faites vos achats. Pour vous faciliter la tâche, voici un aperçu des caractéristiques que vous devez rechercher dans une bonne scie sauteuse.

source image : commons.wikipedia.org

Avec ou sans fil

Vous devez savoir que les scies sauteuses peuvent être avec ou sans fil. Les appareils sans fil ont tendance à être plus portables que leurs homologues. Une scie sauteuse sans fil est le meilleur choix si vous devez vous rendre sur le chantier à l’extérieur et revenir à l’atelier sans problème. En revanche, elles ne sont généralement pas assez puissantes et adaptées à une utilisation prolongée ou à des pièces très exigeantes.

En revanche, les scies sauteuses à fil sont généralement assez puissantes pour les projets exigeants. Cependant, leur portabilité est limitée.

Si vous recherchez des avis sur les scies sauteuses sans fil, assurez-vous d’en choisir une avec une batterie durable.

Scie orbitale ou scie à guichet droit

Il s’agit d’un autre facteur que vous devez prendre en compte lorsque vous êtes à la recherche de la scie sauteuse la mieux notée. Les lames des scies alternatives droites se déplacent de haut en bas, d’avant en arrière et de gauche à droite. Ces scies sont le meilleur choix pour les travaux de détail car elles ont tendance à faire des coupes très précises.

D’autre part, les scies sauteuses orbitales sont plus agressives que leurs homologues, mais elles ne sont pas aussi précises. Mais d’un autre côté, les scies sauteuses orbitales fournissent un travail beaucoup plus rapide. Si vous avez des matériaux durs à manipuler, la scie sauteuse orbitale est celle qu’il vous faut.

Taille et construction

Il est important de choisir une scie sauteuse conçue pour être robuste et durable. Par exemple, la scie sauteuse Stanley Fatmax Fme340k-QS. La scie doit également avoir la bonne taille et le bon poids pour vous permettre de l’utiliser facilement. Veillez à tester la taille et le poids de la scie avant de l’acheter.

Puissance/vitesse

Le moteur est le principal moteur de la scie sauteuse, c’est pourquoi vous devez en tenir compte. Lorsque vous choisissez une scie sauteuse, assurez-vous qu’elle a suffisamment de puissance et de vitesse pour répondre aux besoins de votre projet. Dans ce cas, considérez le moteur en termes d’ampérage et de vitesse nominale en SPM ou en RPM. La scie sauteuse Stanley Fatmax Fme340k-QS dispose par exemple, d’une bonne puissance et vitesse.

Capacité de coupe

La raison pour laquelle vous prenez la scie sauteuse Stanley est de l’utiliser pour effectuer les coupes sur vos pièces. Par conséquent, vous devez vous assurer que la scie sauteuse que vous choisissez peut réellement travailler pour vous sur vos pièces avec facilité.

N’oubliez pas d’en choisir une avec une bonne lame, même si elle peut être remplacée.

Facilité d’utilisation

Avant tout, vous devez vous assurer que vous choisissez une scie sauteuse facile à utiliser à l’instar de la scie sauteuse Stanley Fatmax Fme340k-QS. Si vous êtes un débutant, la dernière chose que vous souhaitez est une scie sauteuse qui vous donne du fil à retordre lorsque vous travaillez avec elle. En général, la scie sauteuse doit être facile à utiliser. Cela inclut le changement de la lame, le réglage des paramètres, et doit lire les avis sur les scies sauteuses.

N’oubliez pas de choisir une scie sauteuse munie d’une poignée confortable pour faciliter son utilisation. Les autres éléments à prendre en compte sont le rangement de la lame, la mallette de transport, le guide laser, le soufflage de la poussière, la fonction d’arrêt automatique, les lumières LED, ainsi que le prix. Assurez-vous d’opter pour un appareil provenant d’une marque réputée.

source image à la une : commons.wikipedia.org

3 sites méconnus à visiter absolument lors d’un voyage en Australie

L’Australie est aussi appelée le pays des kangourous et se situe dans l’hémisphère sud. Son envergure couvre la grande majorité de l’Océanie, ce qui en fait le sixième pays le plus vaste au monde. Par ailleurs, ce territoire immense attire les visiteurs du monde entier pour ses sites touristiques surprenants, ses merveilles naturelles, mais aussi pour la disponibilité des visites sur les lieux et du mode de vie australien remarquable et accueillant.

Pour toutes ces raisons, le pays des Antipodes devrait faire partie de vos futures destinations de voyage. Si vous souhaitez découvrir des endroits encore méconnus et assez bien préservés du tourisme de masse, vous êtes tombés sur le bon article ! Dans celui-ci, découvrez 3 sites des plus paradisiaques.

Lord Howe Island

Localisée à environ 600 kilomètres à l’est de l’Australie, l’île de Lord Howe est une île volcanique. Elle reprend les formes d’un croissant et fait partie de l’État du New South Wales. Or, elle a été reconnue au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1982.

D’ailleurs, vous pourrez partir en vadrouille sur l’ensemble du territoire australien. Sinon, vous pouvez faire confiance à un voyagiste pour organiser votre voyage. Vous pourrez par exemple vous faire accompagner pendant votre séjour au pays par Prestige Voyages Australie.

Ce qui fait la réelle force de Lord Howe Island réside dans ses paysages somptueux et dans sa mer aux eaux immaculées. Pour se rendre sur cette île paradisiaque aux antipodes de la civilisation, il vous faut prendre l’avion depuis Sydney ou Brisbane. Il faut compter deux heures de vol.

Avec exclusivement 400 touristes autorisés à séjourner à la fois sur l’île, vous vous retrouverez au contact d’une nature luxuriante et des habitants forts sympathiques. De plus, tout cela pourra être agrémenté d’un séjour au spa, d’une gastronomie incroyable et d’aventures fantastiques dans un paysage naturel sublime. Seuls l’air pur et un terrain montagneux seront vos compagnons si vous souhaitez vous déconnecter et profiter d’une escapade relaxante au cœur de la nature.

Satellite Island

Située près de la côte sud-est de la Tasmanie, elle fait partie du groupe des îles Partridge. Satellite Island est peu connue des voyageurs. Cela vient sans doute du fait que ce soit une île privée qui peut être louée pour un usage exclusif. Elle reprend les formes d’une baleine, et c’est un véritable temple faunistique et floristique et qui abrite une variété d’oiseaux, de broussailles et d’arbres indigènes. Elle se trouve près de Bruny Island, à proximité de l’île principale. Elle est toute petite, et il est possible d’en faire le tour en à peine 2 heures.

Par ailleurs, c’est un lieu de pêche par excellence, surtout pour ceux qui rêvent de pêcher des huîtres fraîches. Satellite island est entourée d’une ancienne étagère rocheuse jonchée de fossiles. Cette dernière abrite une variété de coquillages locaux, dont des pétoncles indigènes, des écrevisses, des huîtres et des ormeaux.

C’est donc l’occasion parfaite de s’isoler du tumulte de la vie quotidienne et de profiter d’un lieu sublime. Seul le bruit des vagues et des animaux environnants vous borderont la journée et la nuit, une fois venue.

Carnarvon en Australie

Carnarvon est une ville côtière située aux alentours de 900 km au nord de Perth (capitale et plus grande ville de l’État australien d’Australie-Occidentale), en Australie occidentale. Elle est idéalement placée entre les zones du patrimoine mondial que sont Shark Bay et Ningaloo Coast.

Surnommé le « bol alimentaire », c’est une oasis subtropicale. Elle produit près de 80 % des cultures totales de fruits et légumes de l’Australie-Occidentale, ainsi qu’une grande partie des fruits de mer de l’État. Vous aurez donc la possibilité de profiter de l’abondance des fruits frais, des légumes et des fruits de mer. Tout cela en découvrant l’héritage pionnier autochtone et colonial de la région de Gascoyne.

Ce qui fait sa force réside dans les endroits spectaculaires qui l’entourent : Blowholes & Point Quobba. C’est un lieu complètement atypique où vous vous croirez être dans un autre monde. En effet, les paysages sont presque lunaires… Ce qui peut tout aussi bien dérouter que plaire.

Source image : commons.wikimedia.org

Voyage à Madagascar : les questions essentielles pour une bonne préparation

La grande île de Madagascar est une destination de choix dans l’océan Indien. Ses paysages incroyables, sa faune et sa flore et sa population chaleureuse promettent des découvertes sensationnelles. Son charme et ses mille facettes séduisent de nombreux visiteurs chaque année. Cependant, elle reste toujours une destination préservée. Par ailleurs, il est vivement conseillé de bien se préparer avant d’entamer un voyage à Madagascar. Les questions suivantes vous seront utiles.

Quel budget prévoir pour un voyage à Madagascar ?

Généralement, Madagascar est considérée comme l’une des destinations les moins chères du monde. Cela s’explique particulièrement par le coût de la vie faible sur place. La seule dépense importante reste sans aucun doute le billet d’avion. Toutefois, le coût de ce dernier dépend des saisons durant lesquelles vous voyagerez. Par exemple, pendant la haute saison, les prix peuvent grimper.

Par ailleurs, le prix de l’hébergement sur l’île peut être très réduit par rapport à une autre destination de l’océan Indien. Même si vous optez pour un hôtel de haut standing, les prix restent abordables. Pour les hôtels de standing moyen, les chambres d’hôtes ou encore les locations saisonnières, les tarifs se font à partir de 5 euros. Il en est de même pour la nourriture. Quelques euros par jour suffisent pour obtenir des repas de qualité moyenne.

Pour se déplacer dans la Grande Île, le taxi-brousse est très abordable. Il permet de relier les différentes villes. Les départs se font tous les jours. Sinon, la location de voiture avec ou sans chauffeur peut aussi être un bon compromis pour avoir plus d’intimités et de libertés. Dans tous les cas, vous pouvez toujours demander à des spécialistes des conseils et le prix pour un voyage à Madagascar en fonction de vos besoins et de votre budget.

À quelle période visiter la Grande Île ?

Sachant que Madagascar jouit d’un climat tropical, il est conseillé de vérifier la meilleure saison pour y voyager avant de partir. Localisée sous l’équateur, elle connaît deux saisons inversées : un hiver froid et sec et un été chaud et humide. Le littoral est plus chaud que le centre.

En général, les mois d’avril, mai, septembre et octobre sont parfaits. Ils ont tendance à être chauds et connaissent peu de précipitations. Les conditions sont agréables pour passer un merveilleux séjour à Madagascar.

La saison chaude est à éviter. Elle s’étend de novembre à mars. Cette période correspond aussi à la saison des pluies. Les fortes pluies et la chaleur étouffante ne rendront pas agréable le voyage. De plus, des cyclones sont à prévoir. C’est souvent le cas à l’est du pays. Par contre, la pluie se fait rare dans le sud. Le climat y est semi-désertique. Il est donc conseillé de consulter les prévisions météorologiques avant le départ.

Que visiter et que voir à Madagascar ?

L’itinéraire pour explorer la Grande Île doit être réalisé le plus tôt possible. D’autant plus que le choix est large avec les différentes régions du pays. Il faut dire que chacune d’entre elles dispose de ses caractéristiques. Il faudra donc planifier le séjour pour découvrir le plus de lieux possible. Pour un premier voyage à Madagascar, un circuit dans le Sud est le plus recommandé. Sinon, tout dépendra de vos envies et de la durée du séjour.

Dans tous les cas, plusieurs endroits précis sont à découvrir absolument à Madagascar :

La Route Nationale 7 depuis Antananarivo, la capitale, à Ambositra : au cours de ce trajet vers le sud, vous aurez la chance de profiter d’un paysage typique des Hautes Terres, de vous arrêter dans des villages artisanaux comme Behenjy ou Ambatolampy, des maisons typiques de la région, des marchés à ciel ouvert, des sols rouges de latérite, la communauté Zafimaniry réputée pour la sculpture du bois.

Ranomafana et son parc riche en faunes et flores endémiques dans le sud.

Visite de Ranohira et exploration du parc national d’Isalo toujours dans le sud.

Découverte de l’île de Sainte-Marie au nord-est de l’île.

Découverte du paradisiaque archipel de Nosy Be.

Source image : pixabay

Camping du Lac Bleu : d’où découvrir paysages, patrimoines, et plats de Savoie…

S’asseoir au bord d’un lac aux eaux limpides au cœur d’un paysage de montagne verdoyant, se promener dans de charmantes ruelles pavées avant de boire un pot devant un château médiéval (avec un canal d’eau entre les deux) à Annecy, prendre le téléphérique pour gagner l’Aiguille du Midi et ses panoramas époustouflants, ou le tramway jusqu’à la mer de glace, profiter de la nature préservée du Parc Naturel Régional du Massif des Bauges où se trouve le village de Doussard, ou découvrir le château de Menthon-Saint-Bernard (Xème siècle) qui inspira celui de La belle au bois dormant… Tout ceci est à portée de tous au camping du lac d’Annecy Le Lac Bleu…

 

Continuer la lecture

A saisir (décembre 21) : moins 15% sur la journée de pêche au gros (Cote d’Azur)

Grâce au bateau Annett (un 15 mètres de 3eme catégorie homologué par la marine marchande très sûr et superbement équipé) et à son équipage, tout le monde peut s’aventurer dans la pêche en bateau en Méditerranée (comme on peut le voir ici) ! Il faut dire que, issu de la marine Marchande, son capitaine, Thierry, est un fin connaisseur des « sprinters » des mers et de la bonne manière de les capturer !

Continuer la lecture

nager-dauphin

Côte d’Azur : nager près d’un géant des mers, quelle plus formidable aventure !

Vous avez envie de faire passer à vos enfants, à votre amour ou à des amis, une journée vraiment magique dont ils ressortiront les yeux brillants de plaisir ? S’ils aiment la mer ou l’aventure, pourquoi ne pas les emmener nager avec les dauphins  et baleines qui circulent – ou les frôler de très près depuis le bateau ! – au large de Mandelieu, sur la Côte d’Azur ? Continuer la lecture